mercredi 10 août 2016

En France où sont les plus beaux fruits de l'Eté ?

A PARIS !

Dans de reste de la France, à part les régions spécifiques, les fruits proposés sont calibrés rachitiques pour tenir dans un cageot de présentation, n'ont ni parfum, ni saveur... Ils viennent la plupart du temps d'Espagne, cueillis avant maturité, mis en cageot en chambre froide et sont ainsi sans aucun attrait.
A Paris le moindre magasin, les vendeurs du métro ou à la sauvette présentent des fruits superbes : cerises dodues, pêches grosses et rosées, savoureuses, abricots superbes bergerons sucrés etc...
Hermès   

dimanche 7 août 2016

Téléphone de Moscou...

Paris est rempli de touristes. La Place Saint-Michel était bondée, les cafés de Flore et des Deux-Magots complets... Paris reste majestueuse et se moque pas mal de ceux qui veulent lui faire du mal. Moscou aussi semble superbe. Un long coup de téléphone pour dire le plaisir d'y être, d'admirer les monuments où il y a des queues pas possible, des jardins fleuris à profusion avec des arcanes superbes, la courtoisie russe a remplacé la courtoisie française morte au champ d'horreur de la vulgarité et de la bêtise... Les monuments des siècles passés sont là pour témoigner de l'élégance, de la finesse de l'esprit français qui a déserté celui des gens, réfugiés sur les plages ou en vadrouille en montagne... A Moscou les gens sont, me dit-on au téléphone, souriants même dans le métro, et la nuit on peut circuler tranquillement dans les rues, les avenues. Les restaurants sont pleins, le service est impeccable... Les grands auteurs russes sont passés par là, ils ont imprimé l'art et la culture dans l'esprit et développé le goût pour la joie de vivre... Dixit le téléphone...
Hermès

vendredi 29 juillet 2016

France : des mondes séparés...

L'été 2016 en France révèle des mondes séparés qui cohabitent dans de mêmes lieux avec des rêves différents. La France unifiée par ses rois, ses deux empereurs, ses républiques, se retrouve en ce début du XXI° siècle avec des univers différents, des motivations différentes, demain peut-être des intérêts différents. Ce que n'ont pas réussi à faire les grandes invasions de la fin de l'Empire romain, les puissances comme les rois d'Angleterre, les rois d'Espagne, Charles-Quint, les vainqueurs de 1814 et 1815, Hitler, c'est la classe politique française qui peut-être le réussira. Depuis de longues années, les hommes de la droite et de la gauche française semblent s'être unis pour culpabiliser les Français pour des raisons électoralistes : culpabilisation des Français pour leur attitude pendant l'Occupation, la Shoah, culpabilisation pour leur politique coloniale pourtant voulue par la Gauche pour répandre la bonne parole de la Révolution française, culpabilisation d'être imprégné de christianisme... Une telle attitude pour une nation qui a été et est à la pointe des progrès de l'Humanité avec ses chercheurs, ses savants, avec ses intellectuels, ses écrivains, ses philosophes donne un goût amer aux jeunes générations qui se noient dans les grands rassemblements musicaux, cherchent à se retrouver dans des manifestations sportives, à vibrer à l'unisson dans les matchs internationaux etc.  Mais cela cache la fracture morale, sociale, politique d'une nation. Tout au long de ces dernières années des écrivains, des intellectuels ont pointé du doigt ces vérités en vain.
En réalité la classe politique française a muté. Elle n'apprend plus dans les bibliothèques, dans les livres, dans les rapports, dans les œuvres littéraires les motivations, les explications du monde, elle ne lit plus les dépêches diplomatiques d'antan, les reportages des grands voyageurs, des  grand moralistes, des grands philosophes Kant, Bergson etc. Elle s'est détournée du christianisme et par cela même de l'espérance en l'homme.
HZ

jeudi 14 juillet 2016

Dard Enflammé... -Extrait Poésie

Dard enflammé

Tu rêves de matins triomphants
Sur ton char attelée
Ta belle blonde au bois-dormant
Aux fesses redondantes
A la poitrine rayonnante

Les lèvres mordues par la jouissance
Et toi, luttant comme un taureau d’Europe
Enveloppé par la puissance de Zeus
Tu besognes le dard enflammé
Les éclairs du plaisir dans les yeux
Et tu hurles quand elle crie

De joie
Tout l’immeuble tremble
Le gardien alerté accourt
Mais le silence de la volupté
Vous a emportés


Extrait "Nos Amours, Poésies libertines et érotiques" d'Alexandre Pâris- Htz-Athéna 2016

mercredi 13 juillet 2016

Eté 2 - Profiter de l'Eté pour mettre son corps en harmonie avec la nature...

L'été est une douce saison pour l'organisme qui se détend... Vivre nu, marcher nu-pieds, laisser l'air flotter autour de soi dans une douce euphorie... Les plages de naturistes vont faire le plein, les clubs aussi. Se baigner nu, sans entrave, sans complexe dans des endroits où on peut le faire dans la sérénité. Mais notre peau est fragile, aussi pas trop de rayons de soleil, pas de midi sous un soleil brûlant, cela ne servirait à rien sinon à créer des problèmes... En Asie, il y a la mode du sarong, cet léger tissu de coton bariolé dont on s'entoure la taille laissant le reste libre. Cela donne une légèreté de vie, mieux que le slip ou le boxer, le short. De temps en temps une bonne douche si possible avec de l'eau de pluie ou de source, ou bien sûr la mer, l'iode de la mer sur le corps, une merveille. J'aime à fleur d'eau voir le paysage lointain, les voiliers, une plage presque déserte, et le silence du plaisir, de mon corps qui se relaxe et flotte...
L'été plaisir infini de la littérature, de la poésie...de la nature...
HZ

mardi 12 juillet 2016

Houellebecq... A propos de... les enfants mal aimés ou non désirés...

Une œuvre révélatrice de la tristesse et de la désespérance d'adultes non aimés ou abandonnés par leurs parents, ballottés, aux prises avec une adolescence difficile. Houellebecq se décrit presque clairement à travers ses personnages, et sa mère a même sorti un livre sur le sujet. Puis après ces années difficiles, voire terribles, le choc de la vie, la confrontation avec une société d'où le romantisme, la ferveur, l'authenticité, l'espérance sont exclus, remplacés par l'indifférence, la course au pouvoir, la sexualité intellectualisée, cérébralisée, l'argent, le mépris de l'autre... Un monde qui annonce celui des robots, de l'esprit figé sur des écrans, l'indifférence, le désintérêt de l'humain, de l'affectif... Un monde nihiliste... d'où l'on chasse les "Humanités", le grec et le latin, l'étude des grands auteurs, où l'on fait le vide dans la parade du succès, où l'homme est réduit à être un atome humain dans un corps sans âme.  Houellebecq pressent cela...

Même situation chez Simenon. Sa mère ne l'aimait pas, lui préférait son frère Christian... Ce chagrin rentré fait de grands écrivains... Hervé Bazin avec Vipère au poing... Mais ce qui différencie Houellebecq de ceux-ci, c'est qu'il plonge dans le quotidien désespérant de la classe moyenne des célibataires esseulés, ayant des difficultés existentielles à communiquer, et dont le regard butte sans cesse sur un univers triste et désespérant. La force de l'écrivain c'est qu'il réagit en caisse de résonnance et transcrit ce qu'il ressent à travers ses personnages, et qu'il tend cependant à comprendre, à se saisir de ce qu'il voit, touche, et que son esprit l'appréhende et de lui-même suscite une réaction, une parade par l'analyse et la recherche désespérée d'une issue... Le combat avec l'ange de la désespérance.
H.Z.

A signaler le blog d'Eve Chambrot, une fan de Houellebecq






H.Z.

-Extension du domaine de la lutte
-Les particules élémentaires
-Soumission 
-Etc.

dimanche 10 juillet 2016

Homère, l'Epopée, au coeur des mythes fondateurs... 2016 - Edit. Mythologie, 150p. 9,50€

Des dieux et des hommes. L'Iliade et l'Odyssée. La fantastique colère de Ménélas à qui le beau Pâris a enlevé la belle Hélène, Agamemnon qui déclenche une guerre de dix ans pendant laquelle les rois Grecs, unis se lancent à l'assaut de Troie. La colère d'Achille lorsqu'il apprend que son ami Patrocle a été tué par le troyen Hector, fils de Priam, roi de Troie. Les ingrédients d'une immense tragédie où les dieux, Athéna et Apollon, pour les Grecs, Arès et Aphrodite favorables au Troyens s'affrontent sous les yeux de Zeus, et qui se termine par le Cheval de Troie, la ville en flamme, etc.
Les dieux encore et les hommes, les déesses, les sirènes, le Cyclope et le formidable Ulysse, qui est nous-mêmes à travers toutes les vicissitudes de la vie, les chausse-trapes, l'aventure humaine petite ou grande, mais formidable et qui se termine quand le destin le veut.
Alors les Pharaons règnent en Egypte (Coptes), les>Mèdes, les Perses dans la Mésopotamie, 900 ans avant Jésus-Christ le plus grand  livre est écrit, récité, chanté, appris pendant des milliers d'années. Les Grecs ont créé un univers fabuleux, des personnages héroïques qui va baigner l'esprit créatif de tout le monde hellène, puis latin, puis gréco-romain et l'Occident tout entier. 
Une revue merveilleusement illustrée, où tout est démonté, expliqué par Charles Delattre, Vincent Marie, Michaël Martin, Vincent Bruni, Patrick Fishmann etc.  

Indispensable pour déchiffrer et comprendre les mythes fondateurs qui vont conduire aux philosophes, Epicure, Platon, Aristote etc. aux grands dramaturges : Eschyle, Euripide, Sophocle... aux historiens comme Hérodote, aux médecins comme Esculape, aux savants comme Pythagore, Euclide etc. à Plutarque... Ovide... etc. et aux tableaux, opéras, films, vidéos qui sont sous nos yeux.

Pour les Romains, Rome a été créée par Enée, rescapé de Troie...  Romulus et Rémus...
Hermès